Plus de 500 000 comptes Zoom ont été vendus ou partagés sur le Dark Web

Le zoom est indéniablement l’un des services d’appel vidéo les plus utilisés sur le marché. À la suite de la pandémie de COVID-19, la popularité du service a explosé auprès des entreprises de toutes tailles utilisant Zoom pour organiser leurs réunions ainsi que des écoles et des collèges organisant leurs cours en ligne. Suite à la popularité, il y avait quelques trous béants qui ont été trouvés dans la sécurité globale.

Pour commencer, nous avons signalé comment les clés de chiffrement de Zoom étaient générées en Chine malgré le fait que les utilisateurs se trouvaient dans différents pays. Ce n’était pas ça, le cryptage de bout en bout du service était au mieux douteux également.

Zoom annonce une collaboration avec des experts en sécurité suite aux critiques

Les choses allaient enfin bien lorsque le fondateur de Zoom a annoncé que la société allait commencer à travailler avec des experts en sécurité renommés du monde entier pour résoudre les problèmes; ces experts sont connus pour travailler avec des sociétés telles que Netflix, HSBC, Uber, EA et d’autres sociétés.

Cependant, le récent rapport révèle que plus de 500 000 comptes Zoom ont été vendus ou partagés gratuitement sur le dark web ainsi que sur les forums de pirates.

Retrouvez un outil bien pratique permettant le lancer de dés virtuels : https://www.dado-virtual.com

Zoom continue de se retrouver dans les eaux chaudes après une violation de données

Les comptes qui sont vendus appartiennent à différentes personnes, y compris des personnes de l’Université du Vermont, de l’Université du Colorado, de Dartmouth, de Lafayette ainsi que de la Floride. Ces comptes sont partagés gratuitement et certains ont même été vendus. Les comptes étaient également vendus en vrac, ce qui montre clairement une situation alarmante non seulement pour Zoom mais aussi pour les utilisateurs.

Bien que Zoom n’ait pas commenté la situation concernant la violation de données, la société a publié une déclaration sur son blog indiquant comment les utilisateurs de Zoom rémunérés auront désormais la possibilité d’activer ou de désactiver des régions spécifiques du centre de données. Cependant, les utilisateurs ne pourront pas désactiver la région par défaut.

La raison d’introduire une telle fonctionnalité est de garantir que les clients obtiennent plus de contrôle sur leurs données ainsi que leur interaction chaque fois qu’ils utilisent Zoom à des fins professionnelles ou éducatives.

Zoom témoigne d’un nouvel optimisme des investisseurs, un sentiment haussier montre des données

En ce qui concerne la situation des comptes divulgués, nous attendons toujours un mot officiel à ce sujet. Jusque-là, la bonne chose serait de garder vos informations d’identification à jour et d’utiliser des mots de passe plus forts qui vous aideront à rester plus sûr sur Internet. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *